Le plan Hirsh… Tout sur les caméras !

Interviewé par les médias ces derniers jours, le DG de l’AP-HP a décliné l’usage qu’il fera des 39 millions de dotation budgétaire.

Probablement inspiré par le Festival de Cannes, il entend résoudre la montée des violences des patients vis à vis des soignants en installant des caméras, mais celles-ci,  de surveillance sur le même modèle que celles des Aéroports de Paris (A.D.P).

On se prend à entendre N. Sarkozy appelant au renforcement du contrôle dans les Hôpitaux Psychiatriques (H.P)  qui furent dotés de caméras, sans parler de l’usage systématisé de sangles de contention, de chambre d’isolement mais de personnels soignants …. NON.

DU PERSONNEL POUR HUMANISER LE SOIN : POINT ! DU CONTRÔLE POUR RENFORCER LA VIOLENCE INSTITUTIONNELLE : OUI et DE PLUS EN PLUS !

Voilà des années déjà que les soignants, les associations des patients, les familles dénoncent les conditions déshumanisantes qui prévalent dans les H.P, dotés de caméras, de systèmes de surveillance. Ce système s’étend aujourd’hui à l’ensemble de la sphère hospitalière. Plutôt que renforcer les moyens humains en personnel soignant, la réponse se résume à : RÉPONDRE À LA VIOLENCE PAR LA VIOLENCE DE LA SURVEILLANCE SYSTÉMATIQUE ET AINSI RENFORCER LE CERCLE INFERNAL QUI SE REFERME SUR LES SOIGNANTS, LES PATIENTS, LEURS PROCHES ET LEURS FAMILLES

À voir et à lire …

À voir … même si vous n’habitez pas dans le Château de Vincennes ! …

Cinéma Le Vincennes | Film – AU JOUR LE JOUR, À LA NUIT LA NUIT

À lire et à voir

L’Hécatombe des fous, sur la plateforme Spicee, sur abonnement

(1) Un reportage poignant sur l’hécatombe (45000 morts) dans les hôpitaux psychiatriques durant la deuxième guerre …

Saisir la profondeur de l’Histoire pour comprendre les tendances lourdes spécifiques, semble-t-il, à la France.

 

Semaine de la folie ordinaire

Samedi 24 mars 18, dans le cadre de la Semaine de la Folie Ordinaire[1], nous avons participé aux ateliers /débats organisés par Humapsy, Psy-soins-accueil, la parole errante demain, les Éditions d’une, de nombreux G.E.M ….

Le vaste espace du lieu couvert de gradins était plein d’une assistance attentive. Pas de chiffrage ni de sondage, on vous en fait grâce !!!!

3 ateliers organisés autour : 1/ des « savoirs expérientiels des patients », 2/du rôle de la psychanalyse et 3/ la question de la contrainte et des pratiques de contention et d’isolement que nous avons portée avec le Cercle de Réflexion et de Proposition d’Actions sur la psychiatrie (C.R.P.A).

Les pratiques de contention et d’isolement qui se généralisent ont fait l’objet d’un guide « de Recommandations de Bonnes Pratiques » R.B.P de l’HAS. Ces mesures présentées comme exceptionnelles et de dernier recours seraient ainsi considérées comme du soin ? Seraient ainsi considérées comme contenantes ?

La confusion entre contention et soins, entre contenir et contraindre par la violence physique permet

  • la généralisation de pratiques inhumaines sur des personnes en situation vulnérable et ce dès l’hospitalisation, donc en premier recours comme l’ont souligné plusieurs soignants qui l’observent sur leur lieu d’activités,
  • la généralisation des discours de justification des directions d’hôpitaux,
  • l’aveuglement des organisations institutionnelles comme la HAS et les ARS qui ne voient rien. Elles s’étonnent juste lorsque l’alerte est donnée par la CGLPL.

Avec tous les participants présents à l’atelier, puis en collectif nous portons et porterons l’impératif de L’ABOLITION DE LA CONTENTION ET LA MISE EN PLACE D’UN OBSERVATOIRE CITOYEN DES PRATIQUES PSYCHIATRIQUES.

Merci de nous faire remonter tous les témoignages sur ces pratiques d’un autre âge

[1] Les Semaines de la Folie ordinaire ont été créées en 2011 à Reims par le collectif Artaud, un collectif de patient-e-s et soignant-e-s, en contrepoint des Semaines d’information de la Santé mentale.

 

Psychiatrie publique : conditions de travail et de prise en charges des patients …

Le CRPA vous invite à une projection-conférence-débat samedi 9 juin de 14h à 18h45

Psychiatrie publique : conditions de travail et de prises en charge des patients
AGECA – 177 rue de Charonne 75011 Paris
Métro Charonne, ligne 9, ou Alexandre Dumas, ligne 2

A partir de la projection d’une interview vidéo sur le cas exemplaire d’un psychiatre hospitalier qui s’est heurté à sa direction et à ses collègues alors qu’il entendait mettre en pratique le droit des patients, nous souhaitons interroger la relation entre les conditions de travail dégradées dans les établissements psychiatriques comme dans les secteurs et la dégradation parallèle des conditions de prise en charge des patients.

Pour plus d’informations, vous pouvez aller sur le site du CRPA, lien à droite

Retrouvons-nous

MANIFS

Mardi 1er mai : Départ 14h30 à Bastille

Rendez-vous : de 13h45 à 14h15 sous la banderole A LA FOLIE, devant le cinéma MK2 au 4 bd Beaumarchais. A 14h15 nous partirons nous placer dans la manif.

Samedi 5 mai : LOUVRE

12 h : Pique-nique et concert – Place du Carrousel du Louvre

14 h : Manifestation à l’Opéra